Le jardin japonais, l’idée parfaite pour tous ceux qui souhaitent créer un espace vert relaxant, original et surtout qui reste vert 365 jours par an. Concevoir un jardin japonais ou zen unique pour votre maison peut sembler très difficile, mais ce n’est pas le cas. La tradition des jardins japonais est longue et fascinante. Aujourd’hui, ils sont choisis pour le sentiment de paix et de tranquillité qu’ils sont capables de transmettre, mais aussi pour des raisons esthétiques et de design. Le choix d’un mobilier de jardin ne peut se faire au hasard, surtout dans ce cas.

La tradition de ces jardins uniques remonte à la période Asuka (entre les 6e et 7e siècles environ). Les marchands japonais ont vu les jardins se construire en Chine et ont ramené chez eux un grand nombre de leurs techniques. Les jardins japonais sont nés sur l’île de Honshū, la grande île centrale du Japon. Suivant la philosophie zen, ce lieu est dédié à la méditation et à la réflexion intérieure. Dans les prochaines lignes, nous allons donc examiner en détail ce qu’est un jardin japonais, comment le créer, quelles sont les plantes typiques et tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Qu’est-ce que le jardin japonais ?

Le jardin japonais, également connu sous le nom de jardin zen, est très différent des jardins européens traditionnels. Les jardins japonais sont nés aux alentours du 11e siècle en tant qu’espaces contemplatifs dédiés à la réflexion sur la nature. Ces espaces étaient également utilisés par les moines bouddhistes pour la méditation. Peu d’éléments, des couleurs neutres et la possibilité d’établir un dialogue direct avec la nature sont quelques-unes des bases des jardins japonais. Aujourd’hui, comme expliqué ci-dessus, il est choisi parce qu’il est capable de transmettre des sentiments de paix et de tranquillité, mais aussi pour des raisons moins « nobles ».

En fait, nombreux sont ceux qui aiment les jardins japonais principalement pour des raisons esthétiques et de design. En effet, sa simplicité en fait un jardin élégant, mais aussi un jardin original et design à la fois. En outre, le jardin japonais est assez facile à créer et peut être conçu pour différentes zones et tailles, et donc placé à l’intérieur de la maison comme à l’extérieur. On y retrouve également certaines des lignes directrices du décor japonais, sans surprise.

Comment créer un jardin japonais : le guide

Le jardin zen se caractérise par quelques éléments de base, même assez simples, à savoir :

  • L’eau.
  • Des plantes.
  • Des rochers.
  • Le sable.

Il s’agit de quatre éléments capables de représenter la vie, la nature et la paix. L’eau est souvent placée sous la forme d’un étang, même petit, avec des pierres et du gravier pour construire les berges. Le meilleur choix est de placer le bassin au centre du jardin et de le rendre aussi naturel que possible. Pour réussir cette tâche, il est possible d’ajouter, par exemple, des plantes aquatiques, des fontaines et peut-être des poissons, selon les préférences.

Dans tous les cas, la création de ces jardins est très simple. La première étape élémentaire consiste à délimiter la zone concernée au moyen d’une structure de confinement en bois ou en pierre. Cette structure doit ensuite être remplie de sable ou de gravier. Le choix de l’un plutôt que des deux est entièrement personnel. À ce stade, vous pouvez passer à la décoration du jardin zen, en agençant à votre guise les éléments de base énumérés ci-dessus.

La création d’un jardin japonais est simple mais pour des surfaces aussi grandes, et si l’on a l’intention de planter de nombreux arbres, le conseil est de demander l’aide d’un jardinier expérimenté. Et cela peut également s’appliquer à l’entretien d’un jardin zen, bien que le principal avantage de ce type de jardin soit qu’il ne nécessite pas trop d’entretien. En fait, selon les plantes choisies, il faudra les tailler une ou deux fois par an. Surtout si nous incluons les zones avec pelouse, l’entretien augmentera.

En outre, l’arrosage sera évidemment nécessaire, surtout pendant les mois les plus chauds. Une fois par semaine, vous devrez également ratisser le sable pour le garder lisse et ordonné. La plupart de ces tâches sont relaxantes et en tout cas agréables à réaliser. Si vous avez du temps à consacrer à l’entretien de votre jardin, ou si vous souhaitez effectuer des tâches plus exigeantes, vous pouvez contacter un expert dans votre région.

Pour ceux qui n’ont pas beaucoup d’espace à l’extérieur, un jardin zen peut être la solution idéale pour apporter de la verdure dans la maison. Il peut être placé dans différents endroits de la maison, par exemple dans le coin d’une pièce, plutôt que près des escaliers ou de l’entrée. La conception et la mise en œuvre sont également extrêmement simples. Il vous suffit de vous procurer un plateau de la forme de votre choix et d’y verser du sable ou du gravier. Pour créer un jardin parfait, vous devez également savoir comment gérer les mauvaises herbes et les herbes.

Une fois la base terminée, vous devrez disposer les pierres et les plantes à feuilles persistantes. Pour ceux qui disposent de très grandes surfaces, vous pouvez envisager d’ajouter de l’eau, peut-être en créant une petite rivière ou un étang. Et pour ajouter la touche finale au jardin japonais, un bonsaï ou une petite lanterne seront certainement la solution idéale. Les bancs et les petits ponts sont un supplément, adapté aux jardins particulièrement grands.

Plantes typiques d’un jardin japonais

Les plantes d’un jardin japonais doivent avoir un petit feuillage. Ce sont souvent des arbustes à feuilles persistantes avec peu de fleurs. Pour ces derniers, le conseil est de choisir des couleurs harmonieuses et délicates, par exemple le rose ou l’orange clair. En général, les plantes les plus utilisées sont :

  • Érable du Japon.
  • Le pin.
  • Camélia japonais.
  • Bambou.
  • Jardin zen

La mousse est très souvent utilisée pour recouvrir les zones autour des arbres. Si le climat de la région dans laquelle vous vivez n’est pas propice à sa croissance, vous pouvez toutefois le remplacer par d’autres plantes comme le genévrier rampant. D’autres éléments très importants dans les jardins zen sont le sable et les pierres. Avec du sable, vous faites la base sur laquelle vous pouvez tracer des lignes avec un râteau. Les roches, quant à elles, peuvent être utilisées aussi bien pour la bordure des parterres de fleurs ou du bassin que pour l’intérieur du jardin lui-même.

Il est évident que l’imagination joue un rôle très important dans la composition d’un jardin japonais. Pour obtenir l’effet le plus naturel possible, on peut par exemple tracer des chemins de manière totalement aléatoire.

Combien coûte l’aménagement d’un jardin japonais ?

Les coûts de création d’un jardin japonais sont souvent inférieurs à ceux d’un jardin traditionnel. En effet, comme nous l’avons vu, les éléments qui composent un jardin japonais sont peu nombreux, simples et généralement peu coûteux. Les prix suivants sont des prix généraux pour les éléments, à savoir :

  • Le sable. 8 – 12 € par m³
  • Gravier. 14 – 18 € par m³
  • De l’eau. 1 – 3 € par m³.
  • Des plantes. 10 – 150 € chacun.

En résumé, le coût total d’un jardin japonais est d’environ 15 à 25 € par mètre carré. Évidemment, le type de végétation choisi influencera le prix final. Comme indiqué ci-dessus, pour les projets très compliqués, vous devez consulter un professionnel.